Focus sur le Convention Bureau de Monaco

Interview de Sandrine CAMIA, Directrice du Monaco Convention Bureau pour le magazine Evénements & Conventions (N°19). Quel est le positionnement de Monaco sur le segment du MICE ? Nous sommes une petite destination attractive et très sûre disposant d’infrastructures de pointe qui offrent un excellent qualité-prix. Longtemps, par humilité, nous n’avons pas communiqué sur les […]

Interview de Sandrine CAMIA, Directrice du Monaco Convention Bureau pour le magazine Evénements & Conventions (N°19).

Quel est le positionnement de Monaco sur le segment du MICE ?

Nous sommes une petite destination attractive et très sûre disposant d’infrastructures de pointe qui offrent un excellent qualité-prix. Longtemps, par humilité, nous n’avons pas communiqué sur les prix. Or, nous sommes très compétitifs ! Une nuit dans un 4 étoiles coûte ainsi 200 € l’hiver, 250 à 300 € l’été… L’accessibilité est un autre point fort – Nice est le 2ème aéroport de France – et, sur place, tout peut se faire à pied. En 2013, nous avons décidé de communiquer sur nos pôles d’excellence car après la crise économique de 2008-2009, Monaco a été victime d’un problème de perception. La campagne a été un succès parce que nous avons investi un terrain où on ne nous attendait pas du tout ! Le MICE a aussitôt repris des couleurs, passant de 18% à 25% des nuitées en deux ans, avec 2 points d’occupation supplémentaire en hiver.

Quels sont les secteurs porteurs ?

Monaco accueille 350 à 450 événements profesionnels par an. 35 d’entre eux reviennent chaque année et 15 réunissent plus de 1000 participants. Le médical, les nouvelles technologies et la finance représentent 59% du marché contre 48% en 2013. Le développement durable est un secteur d’avenir. Nous sommes plus que légitimes sur cet axe avec la Fondation Albert II, unique en son genre, et le Grimaldi Forum qui a été l’un des tout premiers centres de congrès éco-certifié, et nous travaillons à l’élaboration d’un plan « Green MICE ».

Comment fonctionne le convention bureau ?

Le convention bureau regroupe des partenaires qui travaillent tous dans l’intérêt collectif. Un organisateur d’événements m’a dit un jour qu’à Monaco, nous faisions preuve d’un rare « nationalisme économique ». Scientifiques et chefs d’entreprise se mobilisent à nos côtés pour que les congrès de leurs spécialités se tiennent à Monaco, apportant une caution à nos candidatures. Le programme « Monaco Meetings » soutient les manifestations ayant un impact économique pour la principauté : une personne dédiée fait le lien entre l’organisateur et les différents prestataires, les tarifs hôteliers sont négociés et harmonisés, le cocktail de bienvenue est offert, les transports publics sont gratuits. Nous réfléchissons aussi à une offre wifi globale.