Meetings & events : la facture augmente en 2017

CWT Meetings & Events (CWT M&E) a publié son analyse tarifaire dédiée aux réunions et événements d’entreprise, marquée par une hausse généralisée des tarifs en 2017. La tendance devrait se poursuivre l’an prochain, selon la division événementielle de la TMC. CWT Meetings & Events publie son rapport tarifaire pour 2017 « Se réunir, ça n’a […]

CWT Meetings & Events (CWT M&E) a publié son analyse tarifaire dédiée aux réunions et événements d’entreprise, marquée par une hausse généralisée des tarifs en 2017. La tendance devrait se poursuivre l’an prochain, selon la division événementielle de la TMC.

CWT Meetings & Events publie son rapport tarifaire pour 2017

« Se réunir, ça n’a pas de prix » entend-on parfois. Que nenni ! Le dernier rapport de CWT Meetings & Events (CWT M&E) prouve bien le contraire. Chaque réunion, chaque événement a un coût, et celui-ci a tendance à augmenter selon la division événementielle de Carlson Wagonlit Travel.

« Globalement, les coûts sont en hausse sur les principaux marchés des réunions et événements », explique d’ailleurs Cindy Fisher, Senior Vice President & Global Head de CWT M&E, qui prévient même : « Avec une augmentation de 3,5 % des tarifs aériens et de 3,7% des tarifs hôteliers prévue pour l’année prochaine, cette tendance devrait se maintenir ». En effet, l’agence de voyages d’affaires avait déjà annoncé la couleur pendant l’été, en publiant avec la Fondation GBTA son traditionnel « Forecast » 2018 tablant sur une augmentation des prix dans le business travel.

La plus forte augmentation régionale dans le secteur des meetings & events concerne la zone Asie-Pacifique (+5%), devant l’Europe (+4%) et l’Amérique du Nord (+3%). En Amérique du Sud, l’augmentation des prix reste contenue (+1%) en 2017.

Le rapport publié par CWT Meetings & Events souligne également l’impact de la sécurité sur le choix des destinations européennes, et note que « l’Italie et le Portugal tirent leur épingle du jeu grâce à des tarifs raisonnables ». Quant aux destinations incentive, les nouvelles infrastructures développées au Sud-Ouest de l’Europe poussent sur le devant de la scène des villes comme Bordeaux, Toulouse et Palma de Majorque.

Reste que le marché européen reste relativement imprévisible, comme le confirme CWT M&E : « le Brexit pourrait changer la donne pour une grande partie des pays européens. Jusqu’ici, il a surtout permis d’attirer les gens au Royaume-Uni à cause de la livre sterling dévaluée, mais il est trop tôt pour tirer des conclusions définitives. Nous y verrons plus clair d’ici 2019, quand le Royaume-Uni quittera l’UE officiellement », est-il précisé.

Source