Tour de France des Mécènes

Réunis le 10 avril au Pavillon Noir à l’occasion de la 12e étape du Tour de France des mécènes, plus de 130 participants (mécènes, porteurs de projets, élus et citoyens) ont partagé leurs convictions sur le rôle sociétal de l’entreprise et les démarches de mécénat. Retrouvez l’interview de Frédérique PAIX, dirigeante de la PME Roland […]

Réunis le 10 avril au Pavillon Noir à l’occasion de la 12e étape du Tour de France des mécènes, plus de 130 participants (mécènes, porteurs de projets, élus et citoyens) ont partagé leurs convictions sur le rôle sociétal de l’entreprise et les démarches de mécénat.

Retrouvez l’interview de Frédérique PAIX, dirigeante de la PME Roland Paix Traiteur.

Avez-vous une idée principale à partager ?

• Le mot enrichissement, personnel et pour l’entreprise, pas financier mais moral et culturel.
• Les nouvelles rencontres (avec des métiers inconnus, des cultures inconnues) qui créent du partage notamment avec les salariés. Exemple : les commis, les cuisiniers qui sont allés visiter une exposition guidée et qui repartagent maintenant avec leurs enfants. Les duo avec l’ADAPEI.

Pourquoi ce choix d’être mécène avec votre entreprise et qu’est-ce qui a motivé le soutient au Ballet Preljocaj ? 

• Valoriser l’image tout en participant à quelque chose que j’aime.
• Participer à mon terroir, auquel je crois.
• Le Ballet, car la danse a rapport au corps, or dans mon entreprise le corps est très important. C’est donc plus facile d’y inviter mes salariés qu’à l’Opéra, car rejoint leur métier. « J’essaye de faire ma coupe en dansant » témoigne un salarié. Mon métier est aussi artistique.

Quels bénéfices indirects pour votre entreprise ?

• Auprès des clients nous partageons des invitations culturelles. Ils portent maintenant un autre regard sur notre entreprise, qui « cherche aussi à avoir une âme autre que financière. » Ça valorise aussi un peu le client, par effet miroir.
• La fierté des salariés.